Vers la page d'accueil du site poetes.com Vers la page d'accueil du site Lamartine Vers l'index des titres

Sommaire des poèmes

CHRONOLOGIE

1790

Naissance, le 21 octobre, d'Alphonse de Lamartine. Son père, et sa mère sont des aristocrates et de fervents catholiques.

 

 

Lamartine par Théodore Chassériau

 

 

 

 

1797

La famille de Lamartine s'établit à Milly. Le poète conservera cette propriété jusqu'en 1860 et l'évoquera dans plusieurs de ses œuvres, notamment Milly et la Vigne et la Maison.

1811-1812

Lamartine voyage en Italie, entre autres à Naples où il entretient une liaison avec une Antoniella qui lui servira de modèle pour Graziella.

1812

Lamartine devient maire de Mâcon.

1814

Lamartine s'engage dans la garde de Louis XVIII.

1816

En octobre, le poète fréquente Julie Charles qui sera l'Elvire des Méditations et l'héroïne du Lac.

1817

En août, Lamartine attend en vain Julie Charles à Aix, là où les deux amants s'étaient donné rendez-vous. Ce n'est qu'en décembre, à Paris, que le poète apprend la mort de Mme Charles.

1820

En mars, Lamartine publie Les Méditations poétiques. Le 6 juin, il épouse une anglaise, Marianne-Élisa Birch. Le couple voyage en Italie où Lamartine a été nommé attaché d'ambassade.

1822

Naissance de Julia de Lamartine. La même année meurt Alphonse, le fils du poète, né l'année précédente.

1823

Publication des Nouvelles Méditations poétiques.

1825

Composition du Dernier Chant du pèlerinage d'Harold, inspiré par Byron.

1829

Le 5 novembre, Lamartine est élu à l'Académie française. Le 16 du même mois, sa mère meurt.

1830

Mise en vente des Harmonies poétiques et religieuses. En décembre, il publie un poème Contre la peine de Mort.

1831

Lamartine présente sa candidature comme député à Mâcon, à Bergues et à Toulon. C'est partout un échec.

1832

Publication des Révolutions. La même année, Lamartine va en Orient où il visite notamment le Saint-Sépulcre. C'est pendant ce voyage, à Beyrouth, que meurt Julia de Lamartine.

1836

Publication de Jocelyn. La même année, Jocelyn et Le Voyage en Orient sont mis à l'Index.

1837

Lamartine est élu député de Mâcon et de Bergues. Dans les années qui suivront, Lamartine luttera contre la peine de mort, pour la suppression de l'esclavage, pour la paix et, de façon plus générale, pour les démunis. A la Chambre des députés, ses discours auront de plus en plus d'influence.

1839

Mise en vente des Recueillements poétiques.

1840

Le 30 août meurt Pierre de Lamartine, le père du poète. Lamartine refuse un portefeuille ministériel dans le gouvernement de Guizot et, la même année, il s'oppose au retour des cendres de Napoléon.

1844

Lamartine entreprend un nouveau voyage en Italie.

1843-1847

Composition d'une Histoire des Girondins dans laquelle Lamartine chante la grandeur de la Révolution, allant jusqu'à, malgré son dégoût poour les excès de la Terreur, réhabiliter Robespierre.

1848

Le 24 février, Lamartine devient ministre des Affaires étrangères. En décembre, il pose sa candidature à la présidence de la République. Il ne recueille que 17 910 voix.

1850

Première de Toussaint Louverture. En juin et juillet, Lamartine voyage en Turquie.

1856

Première édition du Cours familier de Littérature. C'est dans cette publication mensuelle que Lamartine fera paraître la Vigne et la Maison.

1860

Vente de Milly, la maison où Lamartine passa son enfance.

1869

Mort d'Alphonse de Lamartine, à Paris.


Vers la page d'accueil du site poetes.com Vers la page d'accueil du site Lamartine Vers l'index du site Lamartine

   Résultats par page:

Type de correspondance: N'importe quel mot recherché Tous les mots

Alphonse de Lamartine
©Jacques Lemaire, 1999-2017